L'agriculture

Vous êtes ici

Une enquête agricole réalisée par la Chambre d'Agriculture en 2006 a mis en évidence que plus de 80% de la surface de la vallée fait partie de la SAU. Cette énorme surface constituée principalement de prairies est une aubaine pour la faune, et notamment pour les oiseaux.
L'enquête agricole a démontré des différences entre différentes zones de la vallée. Par exemple, le secteur Verdun/Vilosnes-Hauraumont est plus cultivé que le reste de la vallée (30% de terres contre 3 à 8%). La surface moyenne par exploitation est quant à elle plus importante de 100 ha entre Commercy et Saint-Mihiel qu'au nord de Vilosnes.

Les élevages sont soit allaitants, soit laitiers, mais ce dernier est celui qui est majoritaire.

Prairie dont la fauche a été retardée pour la protection du Courlis cendréLes cultures les plus communes s'organisent en rotation : maïs/blé/orge ou maïs/maïs.

Les prairies sont gérées de plusieurs façon : soit en pâturage, soit en ensilage puis pâturage ou fauche, soit en foin suivi d'une 2ème fauche ou de pâturage. Nombre de celles-ci sont maintenant gérées tardivement afin que le Râle des genêts, le Courlis cendré ou le Tarier des prés puissent s'y reproduire.

Il est vrai que, même si la présence des prairies est une chance pour les oiseaux prairiaux, les pratiques les plus favorables à celles-ci ont eu tendance à diminuer avec l'évolution du contexte agricole. Ainsi, le retard de fauche est aujourd'hui financé par l'Etat et l'Europe (FEADER) pour couvrir la perte de revenu de l'agriculteur.

Découvrez les mesures agro-environnementales ici.

 

 

En savoir plus sur les pratiques agricoles (télécharger le Document d'Objectifs)