Vous êtes ici

Crassule des étangs

Tapis de Crassule des étangs à Bras-sur-MeuseOriginaire d'Australie et de Nouvelle-Zélande, la Crassule des étangs a été importée pour l'aquariophilie (plante oxygénante) et comme plante ornementale de bassin. 

Elle porte plusieurs noms : en latin, Crassula Helmsii ; et de nombreux vernaculaires : Crassule de Helms, Crassule des étangs, Orpin des étangs, Orpin de Helms. Son nom commercial en aquariophilie est Bacopa minima.

Cette plante herbacée aquatique et semi-terrestre est vivace et s'enracine au fond de l'eau. En pleine eau, sa tige peut atteindre 8 et 60 cm, voire 130 cm en station favorable. En eau peu profonde, ces ramifications se dressent au dessus de l’eau au milieu de l’été. Quand l’eau se raréfie, les tiges et ramifications sont encore plus nombreuses et deviennent plus épaisses.

Après fragmentation, la dispersion de la plante peut être faite par :

-par l’eau
-par les oiseaux aquatiques
-hélices des bateaux
-équipements d'entretien des cours d’eau
-rejets d’aquariums
 
Cette espèce a été signalé sur la vallée de la Meuse depuis quelques années, au nord de Verdun, et tend à se propager. Connaître sa répartition précise nous permettra de mieux lutter contre sa prolifération.
 
 
 
 
 
 
 
 

Feuilles opposées, sessiles, épaisses

Tiges succulentes, verte à rouge

Reproduction par fragmentation des tiges ou par stolon