Le fleuve Meuse

Vous êtes ici


Le fleuve Meuse s'écoule la plupart du temps dans ce que l'on appelle son lit mineur. C'est en fait la zone que tout le monde peut facilement reconnaître dans le paysage, linéaire d'eau bordée de ces 2 berges, souvent arborées.

Cependant, lors des crues, le fleuve sort de son lit pour s'étaler de part et d'autre jusqu'à rencontrer une zone plus en relief : c'est le lit majeur de la Meuse.

Ainsi, pour éviter d'être régulièrement inondées, les communes se sont majoritairement implantées en dehors de ce lit majeur.

 

  Lit mineur et lit majeur de la Meuse à Mécrin (Photo AERM)

 Les nombreux affluents provenant des coteaux s'ajoutent à l'axe principal que constitue le fleuve, en sillonnant la plaine alluviale avant de confluer avec celui-ci.

Les canaux de navigation (Canal de la Marne au Rhin à Pagny-sur-Meuse puis Canal de l'Est) s'intègrent également à ce réseau hydrographique et il y a parfois des connexions entre Meuse et canal : c'est la Meuse canalisée (par exemple entre Bislée et Saint-Mihiel ou entre Brabant-sur-Meuse et Sivry-sur-Meuse).

D'autres surfaces en eau sont recensées et connectées à la Meuse, d'origine humaine ou naturellement associées à la dynamique du fleuve. Il s'agit des plans d'eaux artificiels et des annexes hydrauliques (bras morts, mares, noues, bras secondaires du fleuve...).

Concernant les plans d'eau, ils représentent pour la plupart d'anciens bassins d'extraction de granulats alimentés par la nappe alluviale.

 

 

 

Lit majeur et lit mineur

(fiche "crues" AERM)