Vous êtes ici

Les oiseaux du site

La Vallée de la Meuse, milieu de vie

134 espèces d'oiseaux sont dénombrées sur le site, dont 30 espèces inscrites à la Directive Oiseaux

Chaque espèce a ses préférences de milieu de vie. C'est ainsi que la mosaïque d'habitats de la vallée accueil des oiseaux vivant pour certains dans les prairies, pour d'autres dans les milieux aquatiques ou encore les boisements.

D'autres encore ne seront vus qu'au printemps et à la fin de l'été/début d'automne lors des migrations.

 

Les oiseaux prairiaux

Courlis cendré - Numenius arquata

Les étendues prairiales constituent le milieu de vie quasi-exclusif de plusieurs espèces aujourd'hui devenues rares. Le Courlis cendré (Numenius arquata), le Râle des genêts (Crex crex) et le Tarier des prés (Saxicola rubetra) se reproduisent, se nourrissent et se reposent principalement au sein de ces milieux ouverts typiques de la vallée de la Meuse. 

Ces oiseaux sont en danger car la survie des jeunes est souvent compromise par la fauche de la prairie lorsqu'ils sont encore trop jeunes pour s'enfuir. En effet, la fauche a généralement lieu durant le mois de mai alors que les jeunes ne sont pour certains autonomes qu'à partir du mois de juillet.

C'est pour cela que de nombreux agriculteurs de la Vallée de la Meuse se mobilisent depuis plusieurs années pour protéger ces oiseaux en adaptant leurs pratiques à ces oiseaux. En savoir plus...

Des suivis réguliers permettent de connaître précisément la localisation des individus et d'estimer le niveau de population.

 

Les oiseaux de milieux boisés

Emblématique des paysages bocagers, la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) affectionne les prairies rases parsemées de buissons épars d'épineux et d'un linéaire de haies important. Ces oiseaux se trouvent sur la Vallée de la Meuse dans les haies arbustives et buissonnantes et il n'est pas rare pour le promeneur de les voir se déplacer d'un piquet de parc à l'autre.

Pie-grièche écorcheur - Lanius collurio 

Le Pic noir (Dryocopus martius) et le Pic cendré (Picus canus) sont 2 espèces de pic classées d'intérêt européen qui ont été observées sur la vallée de la Meuse. Cependant, ils restent très rares, le Pic noir préférant les coteaux boisés et le Pic cendré les ripisylves plus denses.

Les vieux saules à proximité de prairies rases peuvent héberger un autre pic : le Torcol fourmilier (Jynx torquilla). Ces vieux arbres sont donc très importants pour ce petit pic qui y trouve un bon gîte et le couvert à proximité car il se nourrit de fourmis directement au sol. 

Le Faucon hobereau (Falco subbuteo) apprécie les zones de chasse que sont les prairies et zones humides de la vallée et peut nicher dans les grands arbres. 

 

 

Les oiseaux de milieux aquatiques

Ces espèces effectuent généralement leur reproduction dans les berges de la Meuse ou de ses bras morts :

- inféodé à ces milieux, le Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) creuse son terrier dans les berges plus ou moins végétalisées du cours d'eau.

- le Guêpier d'Europe (Merops apiaster), qu'il est impossible de confondre avec un autre tant ses couleurs sont éclatantes, niche aussi dans les berges de la Meuse. Des colonies de plusieurs couples sont observées depuis quelques années mais la population est fragile et sensible au dérangement. Si vous voyez l'un de ces oiseaux colorés, ne les observez pas de trop près (utilisez des jumelles) et envoyez-nous un petit mail pour nous en informer, cela nous permettra de mieux suivre cette population et de mieux la protéger.

 Guêpier d'europe - Merops apiaster

 - les bancs de gravier, à première vue peu accueillants, sont le fief du Petit Gravelot (Charadrius dubius) qui pond ses oeufs directement au milieu des cailloux.

 - des colonies de parfois plusieurs dizaines d'individus d'Hirondelle de rivage (Riparia riparia) peuplent les berges sablonneuses de la Meuse.

 

 

Résultats de l'inventaire 2013-2014 des oiseaux de la vallée de la Meuse

Résultats 2015 de l'inventaire des oiseaux prairiaux

 

 

Accueil du site

 

134 espèces d'oiseaux

30 espèces inscrites à la Directive Oiseaux

 

L'étude avifaune 2013-2014 est terminée. Retrouvez les principaux résultats ici !